Les Papeteries

Nous avions mis tout en œuvre pour transformer le premier projet totalement inacceptable. Nous avions surtout créé un dialogue avec le promoteur. Et, il faut le dire, à notre grande surprise, il avait réagit positivement. La vallée n’est plus barrée par une barre d’immeubles. La Lasne est à ciel ouvert. Les niveaux des constructions ont été diminués. L’implantation de bâtiments, le long de l’avenue Franklin Roosevelt, réalisée. L’entrée monumentale, avec la vision sur la vallée faite. Que penser de cette première phase terminée ?

D’une façon générale, elle fait l’objet d’un réel contentement. 

hp5

Nous, nous regrettons de n’avoir pas obtenu un niveau de moins des plus hauts bâtiments et de n’avoir pu éviter l’uniformité de la couleur blanche des immeubles, et ce malgré notre insistance à diversifier celle-ci.

hp6

La phase II commencée en 2016

 

Les démolitions ont été faites. Mais le sol marécageux réserve toujours des surprises. Les pompes sont en action et se déversent continuellement dans la Lasne. La Phase II, essentiellement consacrée à l’habitat, devrait marquer l’aspect convivial du quartier des Papeteries, notamment avec sa place publique, 

 

 

Avant que ne débute la première phase des travaux, nous avions pensé qu’il serait bon de rappeler, une fois l’usine disparue, sa mémoire. L’idée était de placer le long de la Lasne, remise à ciel ouvert, des photos emblématiques de l’architecture et des activités des Papeteries de Genval.

pap1

Nous en avions parlé au  directeur de projet d’Equilis, qui avait trouvé l’idée intéressante et qui avait donné un accord de principe pour prendre en charge la réalisation. Un nouveau directeur de projet a repris le chantier et nous l’avons contacté.  Nous le verrons dans le courant du deuxième trimestre.

Entretemps une équipe de l’association a activé le dossier en y associant le Syndicat d’Initiative et le Cercle d’Histoire.  Elle tentera de développer le projet en fonction des possibilités financières.

 

 

Les Papeteries

A la phase préparatoire a succédé la phase I : le premier complexe : Magasins – Logements – Bureaux- Séniorie - Maison de repos. Depuis septembre les constructions sortent de terre. Les vues ci-dessous seront plus explicites qu’une longue explication. Pour rappel la phase II sera plus résidentielle et la phase III le sera totalement.

pap2013a

pap2013b 

pap2013c

Les Papeteries de Genval

Il y aura bien 360 appartements et non 463

Ce dossier nous le suivions depuis plus de 15 ans, avant même que ne naisse l’association Hommes et Patrimoine en 1998. Pour des raisons juridiques, un véritable imbroglio de statuts différents, et des raisons tantôt obscures, tantôt politiques, les deux sont souvent liées, ce dossier ne commença à bouger qu’ au début des années 2.000.

Lire la suite : Avril 2012

Les Papeteries de Genval

pap2012

En 2011 la dépollution du site, en tout cas en ce qui concerne le périmètre acquis par le groupe Mestdagh, a été réalisée. Ensuite et comme prévu les travaux préparatoires ont été entamés. Il s’agissait principalement de nettoyer le site de tous les conduits et autres impétrants datant de l’époque industrielle. Le sol marécageux a nécessité la mise en place de palplanches à certains endroits où des stabilisations ont été nécessaires comme lors de la construction, encore en cours du rond-point.

 

 

Lire la suite : Janvier 2012

Les Papeteries de Genval

pap3

Le chantier a commencé en 2010. La phase de démolition a été réalisée. La phase de dépollution qui devait suivre a été retardée. Deux raisons à cela : la crise financière et les intempéries. Les travaux ont repris dans le courant janvier 2011. Viendront ensuite la réouverture de la Lasne et le nouveau rond-point. Jusqu’à présent il n’y a eu aucune modification par rapport aux plans initiaux.

 

De nombreuses questions nous parviennent concernant la qualité de l’opération de dépollution. Nous avons pris contact avec la Commune. Le décret de 2008 de la Région wallonne concernant la dépollution du site de Genval est assez draconien et les contrôles nombreux. La Commune nous a fait remarquer qu’elle n’avait pas grand chose à dire dans ce domaine qui était de la compétence de la Région. Nous prendrons les contacts nécessaires à ce sujet et nous continuerons à suivre avec attention les prochaines étapes.

Lire la suite : Juin 2011

Les Papeteries de Genval

Le dossier suit son cours. Le promoteur a introduit l’une après l’autre les demandes de permis techniques. Nous avons encore demandé d’envisager des modifications, comme le non-dépassement de 360 logements, ce qui a été confirmé. Nous avons proposé une seconde ouverture sur la vallée dans le prolongement de la voirie qui longe les magasins actuels ou encore de créer une ouverture de 30m. entre chaque bâtiment donnant directement sur la vallée. De son côté, le Plan Communal d’Aménagement Dérogatoire ( PCAD) définitif a été voté en Conseil communal. Nos représentants à la CCAT ont fait voter un certain nombre de modifications, dont celles énumérées ci-dessus.

Ombres au tableau : la crise financière. Ne va-t-elle pas pousser le promoteur à revendre «  par appartement » l’ensemble de son projet ? Le MET (Ministère de l’Equipement et des Travaux) ne prendrait plus, à ses frais, la réalisation, avenue Roosevelt, du deuxième rond-point

Premières évolutions 2007

Nous avons tout lieu d’être, actuellement, satisfaits de la tournure des évènements.

Il est indéniable que nous avons à Rixensart une meilleure écoute de la part des partis de la majorité et aussi de certains de la minorité. La commission Papeteries a été constituée. Nous y sommes représentés tant au nom de la CCAT que de l’association. Nous sommes d’ailleurs quasi les seuls à avoir une connaissance approfondie du dossier et nos arguments et définitions sont pris en considération.


Lire la suite : Juin 2007

Les Papeteries de Genval

Grâce à nos représentants à la CCAT, nous avons été au courant, fin 2005, du « projet Mestdagh » concernant 5.5 hectares du site. Notre réaction envers ce projet, nous a valu d’être considérés non plus comme dérangeants mais comme nuisibles par des citoyens et des responsables de certains milieux politiques, qui n’ont pas hésité, soit par intérêt soit par méconnaissance du dossier, à tenir des propos particulièrement pénibles à propos de notre association.

Lire la suite : Décembre 2006